Mercy Thompson T1: L'appel de la lune - Patricia Briggs

Résumé:

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. »
En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte.  Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…


Auteur:Patricia Briggs
Editeur : Milady
386 pages

Mon avis :

Après avoir lu quelques titres de Bit-Lit plutôt mauvais, j’ai ouvert le tome 1 de la série Mercy Thompson. Ce livre m’a réconcilié avec le genre ! Alors oui, c’est vrai il y a de la mauvaise Bit-lit mais il y a aussi du très bon, et le tome 1 de Mercy Thompson en fait incontestablement partis, en plus la couverture est sympa (pour une fois!) .

Dans ce premier tome, on découvre Mercy, une jeune femme d’une trentaine d’année, qui est changeuse. A la différence des loup-garous, elle ne subit pas l’influence de la pleine lune, elle peut donc se transformer en coyote quand elle le désire et sans souffrance. Elle mène une vie tranquille dans l'état de Washington, où elle tient un garage et où elle se tient éloignée des autres créatures fantastiques. Pourtant sa tranquillité va être bousculée le jour où elle porte secours à un jeune loup-garou. Au fil du livre, on fait la connaissance de l’entourage de Mercy : Stefan, un vampire fan de Scoubidou, Zee un fae ancien propriétaire du garage, Adam un loup-garou chef de la meute du Montana, Samuel aussi un loup-garou, fils du Marrock le responsable des loup-garous d’Amérique du Nord. Il y en a bien d’autre, qui je pense prendront de l’importance dans les tomes suivants.

Ce premier tome sert surtout à présenter le monde dans lequel évolue Mercy, un monde où vivent de nombreux êtres surnaturels qui ont pour certains fait leur « coming-out » et sont donc connus des humains.

Histoire classique ! Vous allez me dire ? Et bien non ! Bien sur Patricia Briggs utilise les codes de la Bit-Lit mais à sa manière. Les vampires ne sont pas tous merveilleusement beaux, Samuel est limite dépressif, Mercy est une nana qui a de la poigne et qui ne tombe pas amoureuse au premier regard. Et oui, pas d’histoire d’amour impossible dans ce tome, ni de scènes de sexe toutes les 10 pages, Mercy sait ce tenir ! Évidement il y a une ébauche de romance, une sorte de triangle amoureux. Mais je fais confiance à Patricia Briggs pour rendre cette romance captivante et ne pas sombrer dans le mielleux!

Patricia Briggs a une écriture très dynamique, et on est emporté dans l’histoire dès le premier chapitre. Pas de temps morts, de l’humour, de l’action, tout vas très vite ! Le récit est écrit à la première personne, jusqu'à maintenant je n’appréciais pas vraiment ce type d’écriture, car j’aime bien savoir ce que pense les différents personnages. Et bien là, je n’ai pas été gêné, Patricia Briggs maitrise si bien ce style que parfois j’en oubliais que c’était écrit à la première personne. J’ai refermé ce premier tome, satisfaite, et impatiente de connaitre les prochaines aventures de Mercy.

Ma note finale :

5/5

3 commentaires :

  1. Ah génial :). Tu verras, les histoires d'amour de Mercy sont loin d'être mielleuses ;).

    RépondreSupprimer
  2. J'ai aussi bien aimé ce 1er tome, moins la couverture, j'ai trouvé que la clé à mollette suspendue à la ceinture c'était pousser un peu loin le truc mais bon :)

    Hâte de lire le second ! Puis Adam quoi...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien avancé dans le second, je pense avoir finis ce soir.
    La couverture du 1er tome me plait bien parce que pour une fois il n'y a pas un vrai visage dessus. Ce que je trouve assez glauque. Par contre c'est vrai que Mercy a une tenue et une pose limite vulgaire. Alors qu'elle est loin d'être vulgaire.

    RépondreSupprimer

 

Contactez moi !

Nom

E-mail *

Message *